A propos : Aurélie

Faisons les présentations !
Je suis Aurélie, gauchère et toulousaine au parcours riche d’expériences.

J’ai étudié l’histoire de l’Art puis l’architecture et de ces huit années d’études j’ai conservé le goût d’apprendre, la capacité de structurer des projets longs ainsi que mon intérêt pour la décoration d’intérieur.

En 2010 j’ai créé mon entreprise de photographie spécialisée dans les portraits de grossesse, bébés, enfants et les mariages. Le thème de la famille et de la transmission de notre histoire était donc déjà très présent dans mon esprit.

La généalogie est entrée dans ma vie en 2019. La passion est telle que j’aime tout autant chercher pour les autres que pour moi-même. Je suis très curieuse, méticuleuse et j’adore résoudre des problèmes complexes. L’idéal pour retrouver le plus d’ancêtres possible !

aurelie-genealogiste

Quelques petits détails

J’aime :

– le chocolat noir. En tablette, en mousse, dans les gâteaux, tout me va, merci !
– l’automne, avec les couleurs chaudes, le brouillard (et mon anniversaire)
– le thé aux fruits rouges
– Queen et Francis Cabrel
– la généalogie. Mon record est pour l’instant 13 générations au dessus de moi avec Anne, née vers 1550, mariée à Blaise et décédée vers 1604, sûrement dans le Tarn
– la nature, qui me ressource beaucoup
– créer, bricoler
– les séries bizarres de la chaine Arte. Mais je n’ai jamais vu ni Friends si Games Of Thrones
– les reportages sur YouTube, pour passer d’un documentaire sur un berger des Alpes à un autre sur les pharaons ou les habitudes des écrivains célèbres
– le nombre 11
– les listes

Ma propre généalogie

Depuis 2019 que je me suis plongée dans les recherches généalogiques de ma famille, j’ai découvert quelques surprises et énormément de petites choses que je ne savais pas, ni mes proches d’ailleurs ! Je parle de ces découvertes dans la catégorie « Ma famille » sur ce blog.
Une fois l’identité d’un ancêtre retrouvée, ce qui me plait le plus c’est de pouvoir retracer sa vie. Au delà de sa naissance, son mariage, ses enfants et son décès, qu’a-t-il vécu ? Son travail, ses amours, ses joies, ses souffrances… Les petits évènements de son histoire, à mettre en parallèle avec les grands évènements de l’Histoire, afin de cerner le monde dans lequel il a vécu. C’est donc ce côté sensible et humaniste que je veux mettre en avant dans les recherches pour ma famille.